[Tribune] Nous voulons la différenciation, y compris sanitaire

Depuis des mois, nous sommes de nombreux élus à demander que les mesures sanitaires soient adaptées à la réalité des territoires en France.

Depuis un an, le Groupe Droite, Centre et Régionalistes au Conseil régional de Bretagne, demande que la Région prenne à bras le corps la question sanitaire dont le déconfinement n’est qu’une dimension. C’est la préoccupation premières des Bretonnes et des Bretons.

Le  Conseil régional n’a même pas pu auditionner le directeur de l’Agence Régionale de Santé.

En février, Marc Le Fur, Député des Côtes d’Armor demandait que le couvre feu soit adapté selon le niveau de circulation du virus dans les territoires.

Au même moment, Stéphane Roudaut, Maire de Gouesnou et Vice-président de Brest-Métropole, demandait que soit expérimentées rapidement des procédures d’ouverture des salles de spectacles. Au même moment, Isabelle Le Callennec, Maire de Vitré et Présidente de Vitré communauté, relayait la demande identique de l’association “Villes de France” dont elle est administratrice. Fabien Le Guernevé, adjoint au Maire de Vannes pour la culture et le patrimoine, allait également dans le même sens.

En début du mois d’avril, Paul Le Guernic, Adjoint au Maire à Pontivy, signait une tribune demandant la réouverture dans des conditions adaptées des commerces malheureusement qualifiés de non-essentiels.

Il semble que les choses évoluent aujourd’hui dans le bon sens, mais que de temps perdu et que d’énergie dépensée pour faire valoir des propositions qui ne sont que du bon sens.

Dans le domaine de la politique sanitaire, il nous semble raisonnable que la Région puisse cogérer la situation avec l’Etat parce que le conseil régional est en mesure de faire valoir la réalité des territoires. Au moment où il est essentiel de trouver la ligne de crête entre la lutte contre le virus et la nécessité de préserver notre vie économique et sociale, nous pensons que l’Etat, seul, n’est pas le mieux placé et que les collectivités ne peuvent pas être uniquement considérées comme des supplétifs que l’on actionne “au coup de sifflet” quand on ne peut pas faire autrement.

Nous voulons une Région véritable partenaire de la politique de santé, et pas uniquement pour financer les maisons de santé. Nous voulons cogérer la politique de santé en Bretagne avec l’Etat car nous considérons que les élus locaux sont les meilleurs connaisseurs des besoins de leurs concitoyens.

Le Président de la République avait promis une grande loi de décentralisation intégrant la notion de différenciation, c’est à dire la possibilité de faire différemment selon que l’on soit en Bretagne ou à Paris. En l’état, la montagne a accouché d’une souris. Ce qu’il nous faut, c’est une véritable différenciation, y compris dans le domaine sanitaire.


Isabelle Le Callennec, Maire de Vitré,

Marc Le Fur, Député des Côtes d’Armor

Stéphane Roudaut, Conseiller régional de Bretagne, Maire de Gouesnou

Fabien Le Guernevé, adjoint au Maire de Vannes

Paul Le Guernic, adjoint au Maire de Pontivy


Laisser un commentaire

Your email address will not be published.Required fields are marked *