Energie

La Bretagne doit prendre sa part dans la transition énergétique, la maitrise de la consommation, la réduction des gaz à effet de serre, la production d’électricité, le développement des énergies renouvelables : solaire, hydroélectricité, éolien, biomasse, géothermie, et demain l’hydrogène.

La transition énergétique est l’affaire de tous, les professionnels comme les particuliers et bien sûr des institutions publiques. Pour la Région, cela passe par un grand plan de rénovation énergétique de nos bâtiments, singulièrement des lycées. Cela implique aussi un accompagnement à la rénovation énergétique des logements : conseil et soutien financier en complément de celui des collectivités locales. Cela impose de soutenir l’innovation, le développement des énergies renouvelables et l’économie circulaire. Pour ce qui concerne la production d’électricité, éolien, méthanisation voire énergie solaire, défraient souvent la chronique. L’acceptabilité des projets ne se conçoit qu’au prix d’une réelle concertation et avec l’accord des parties prenantes. Il y a des territoires de Bretagne qui sont favorables aux projets, d’autres opposés. Chacun doit être entendu dans ses arguments et respecté dans ses décisions. Ce devrait être le cas partout, y compris en baie de St Brieuc où pourtant les pêcheurs directement concernés ne sont plus écoutés et encore moins entendus sur le projet de parc éolien. Quelles conséquences de la destruction de la biodiversité pendant les travaux ? Quelles assurances de la reconstitution de la ressource halieutique lorsque le parc sera en service dans 3 ou 4 ans ? Quels engagements de la société espagnole Iberdrola en termes de retombées économiques pour la Bretagne ? S’agissant de l’éolien flottant au large de Groix, le débat public est engagé et tout doit être mis sur la table en termes d’impact écologique, environnemental et social. La méthanisation aussi interroge. Nous y sommes favorables lorsqu’elle apporte un complément de revenus aux agriculteurs et valorise les effluents d’élevage. En somme, sur les projets d’énergie renouvelable, je prône le pragmatisme : pour décider en toute connaissance de cause, les élus doivent disposer de tous les arguments, y compris contradictoires. Dans certains cas ce ne sont pas eux qui décident. Et le rôle des élus régionaux est d’être aux côtés de ceux qui en subissent les conséquences et qui proposent des solutions alternatives. C’est ce que nous ferons s’agissant du projet de parc éolien en baie de St Brieuc. Pour l’avenir, nous voulons que la Bretagne reste dans la course sur la recherche appliquée au stockage d’énergie sous forme d’hydrogène.


Laisser un commentaire

Your email address will not be published.Required fields are marked *