La liste en Finistère

1. Stéphane Roudaut

43 ans, Gouesnou, maire, 1er vice-président de Brest-Métropole, conseiller régional sortant.

Fils de marin de la Marine nationale, né à Brest il y a 42 ans, Stéphane Roudaut tisse des racines dans ce Nord Finistère où il a grandi entre Brest et Landéda mais aussi à Plouguerneau et Guilers.
Après avoir travaillé au cabinet du Secrétaire d’Etat aux personnes handicapées, il part en Bourgogne où il travaille dans un conseil départemental, Stéphane Roudaut a rejoint la Bretagne et Landerneau durant l’été 2014.
Stéphane Roudaut est élu Maire de Gouesnou en 2014 pour conseiller régional en 2015. Il est brillamment réélu en 2020. Il devient 1er vice-président de Brest Métropole où il a la responsabilité de grands équipements comme le Quartz à Brest.
On vous dira que Stéphane Roudaut est un vrai couteau suisse abordant tous les sujets avec rapidité. A la Région, il s’est beaucoup investi dans le domaine des transports. Il trouver pourtant le temps d’accompagner ses deux enfants tous les matins à l’école. “S’il fallait retenir une ambition pour notre Bretagne, c’est promouvoir des idées nouvelles fondées sur la liberté et la responsabilité de chacun.” affirme Stéphane Roudaut.

2. Gaëlle Nicolas

55 ans, Châteaulin, avocate, maire, présidente de la communauté de communes de Pleyben – Châteaulin – Porzay, conseillère régionale sortante.

Gaëlle Nicolas est avocate. Elle a suivi ses études de Droit à Brest et a été élue maire de Chateaulin en 2008 et présidente de la Communauté de communes du pays de Chateaulin. Dans la foulée, elle est élue Conseillère régionale en 2010.
Au conseil régional, Gaëlle Nicolas défend les intérêts de l’agriculture bretonne et ceux de la Bretagne intérieure souvent oubliées des politiques publiques.
Elle est aux premières loges de la crise du Groupe Doux pour lequel elle se mobilise malgré les volte-face de la majorité régionale.
Gaëlle Nicolas s’investit également pour la valorisation des canaux bretons et singulièrement celui de Nantes à Brest.
Femme de terrain, elle a été la concurrente directe du président de l’Assemblée nationale sur son territoire.

3. Yvan Moullec

54 ans, Plouhinec, maire, vice-président de la communauté de communes Cap Sizun – Pointe du Raz, conseiller départemental du Finistère.

Yvan Moullec, 54 ans, 2 enfants est maire de Plouhinec et conseiller départemental du Finistère. Département ou, depuis 6 ans, il suit notamment les sujets de politiques relatives à la pêche, à l’agriculture, au tourisme ainsi qu’au nautisme.
Au sein de l’Alliance pour le Finistère, Yvan s’occupe aussi de tous les sujets qui relèvent de l’intérêt général mais porte un œil attentif aux questions du soutien à la pêche et du désenclavement de la pointe bretonne.
Au sein de la liste « Hissons haut la Bretagne », il est engagé pour la préservation de ce qui fait la force de la Bretagne, « une région aux valeurs fortes, aux origines affirmées, mais en même temps ouverte sur le monde ».
Yvan Moullec souhaite faire en sorte de contribuer au développement économique et culturel de la région, mais également « à tout ce qui peut la rendre plus forte, plus belle, plus dynamique ».

4. Agnès Le Brun

59 ans, Morlaix, conseillère municipale, conseillère régionale sortante, vice-présidente de l’Association des maires de France.

Femme politique engagée et conseillère régionale sortante. Elle est également fonctionnaire de l’Éducation nationale et membre du comité européen des Régions. Agnès Le Brun est née de parents bretons et a grandi dans le Centre-Ouest de la Bretagne. Ancrée dans le territoire breton, pendant 12 ans, elle a été à la tête de la « Cité du Viaduc », Morlaix, commune du nord-est finistérien.

Entre 2011 et 2014, Agnès Le Brun est Députée européenne, mandat durant lequel elle a apport son expertise sur les sujets liés à l’agriculture, l’élevage et l’agroalimentaire, en tant que Membre de la Commission de l’Agriculture et du Développement rural. Elle a à ce titre participé à la réforme de la Politique agricole commune (PAC). En novembre 2011, elle est élue au Bureau exécutif de l’Association des Maires de France (AMF), dont elle est aujourd’hui Vice-présidente. Après avoir été présidente de la Commission Europe de l’AMF entre 2012 et 2014, elle est présidente de la Commission éducation jusqu’en 2020.En août 2016, elle a notamment été nommée oratrice nationale sur l’éducation dans l’équipe de campagne de Nicolas Sarkozy, candidat à la primaire de la Droite et du Centre. En janvier 2021, elle retrouve le Ministère de l’Éducation nationale en tant que Conseillère chargée des relations avec les collectivités. Au sein de la liste « Hissons Haut La Bretagne », elle souhaite s’engager pour une Bretagne désenclavée qui puisse donner de l’espoir à sa jeunesse. Elle soutient Isabelle Le Callennec, « qui a toutes les qualités que j’aime chez un chef de file : elle est pragmatique, elle a un projet et un excellent mental ».

5. Bruno Quillivic

37 ans, Concarneau, formateur en droit maritime, conseiller régional sortant.

Bruno Quillivic, 37 ans, 2 enfants, est originaire de Concarneau. Bénévole au Festival des Filets Bleus et au club d’aviron, son engagement associatif et son ancien métier de formateur en droit maritime soulignent son fort intérêt pour les questions liées aux problématiques maritimes. Bruno Quillivic s’engage au sein de la liste « Hissons Haut La Bretagne » pour y défendre le secteur maritime breton, ses entreprises et ses habitants. Pour lui, l’échelle de la région est la plus pertinente pour agir.
« Le mandat qui s’annonce promet d’être brûlant sur ces questions : les suites du Brexit, les conséquences de la crise sanitaire, les investissements dans les ports qui feront l’objet de négociations serrées. L’équipe aura besoin d’une forte expertise sur ce sujet ». Au cœur de notre équipe, sa priorité est donc de permettre au secteur maritime breton de se remettre des crises que nous traversons et d’ouvrir les voies du développement.

6. Danielle Garrec

62 ans, Quimper, cadre supérieur de santé.

Danielle Garrec, 62 ans, est cadre supérieur de santé à l’Institut de Formation des Professionnels de Santé (IFPS) à Quimper. Infirmière-puéricultrice de formation, elle a enrichi ses compétences au fil de ses affectations professionnelles, et est titulaire d’un Master en Management des organisations sanitaires et sociales : « cela m’apporte une vision globale qui sera la bienvenue lors de mon mandat ». Son entrée en politique s’est faite progressivement et naturellement. Femme engagée, elle a été adjointe au Maire de Quimper, de 2014 à 2020, chargée des affaires sociales. Impliquée dans son territoire, Danielle Garrec a été également Conseillère communautaire pour la communauté d’agglomération Quimper Bretagne occidentale. Au sein de la liste « Hissons Haut La Bretagne », elle souhaite ardemment s’investir pour notre région et proposer l’alternance politique dont elle a besoin.

7. Jean-François Tréguer

63 ans, maire de Lannilis, président de la communauté de communes du Pays des Abers, vice-président du Pays de Brest.

Jean-François Tréguer est agriculteur, maire de Lannilis et président de la Communauté de communes des Abers. C’est là, au phare de l’Ile Vierge, qu’Isabelle Le Callennec a lancé sa campagne. Jean-François se veut « rassembleur et à l’écoute » et quand on lui dit qu’il est parfois têtu et obstiné, le Léonard répond « Ce sont des défauts qui peuvent aussi présenter des aspects positifs ». L’attractivité économique, la vitalité des centres bourgs, tout ce qui touche à l’aménagement et l’occupation de l’espace, la préservation et valorisation de l’environnement, la transition écologique et énergétique sont les principaux dossiers sur lesquels il souhaite s’investir.

8. Dominique Guillois-Jamin

70 ans, adjointe au maire de Crozon en charge des associations (sport, culture et de loisirs), des écoles, de l’enfance et de la jeunesse

Dominique GUILLOIS-JAMIN est née à Crozon où elle est aujourd’hui adjointe au maire en charge des associations (sport, culture et de loisirs), des écoles, de l’enfance et de la jeunesse. Elle a fait sa carrière professionnelle à Brest en bibliothèque dans la fonction publique territoriale. « La Bretagne est la région où j’ai grandi, fait ma vie d’adulte. J’en apprécie les paysages, le climat et le caractère bien trempé des bretons. » affime-t-elle. « Ma priorité est de faire évoluer la Bretagne à tous les niveaux et de pouvoir dire que ma région est en tête pour ce qui est de sa protection, de l’éducation de ses jeunes , de son rayonnement à travers le monde. Le drapeau breton flotte partout, dans toutes les manifestations sportives, culturelles ! »

9. Franck Besombes

53 ans, Brest, professeur à l’IAE de Caen, conseiller municipal.

Franck Besombes, 53 ans, est professeur à l’IAE Caen, école universitaire de management qui forme des étudiants et des salariés à la gestion d’entreprises. Parallèlement, il exerce en tant que Consultant au sein du cabinet Copernic Conseils et est élu Conseiller municipal à Brest. Son parcours professionnel au service de l’artisanat français, durant 20 ans, l’a amené à travailler en grande proximité avec les conseils régionaux, notamment lorsqu’il était Directeur général d’une chambre consulaire régionale. Ainsi, il connaît bien les sujets liés au développement économique des TPE sur le territoire, la formation professionnelle et particulièrement l’apprentissage, thèmes pour lesquels la région est compétente. Au sein de la liste “Hissons Haut La Bretagne”, Franck Besombes s’engage pour mettre son expérience à profit des Bretons pour rêver d’une Bretagne où le développement économique profite pour l’épanouissement de notre région que nous aimons tant.

10. Marie-Claire Henaff

64 ans, agricultrice à la retraite, maire de Saint-Vougay, vice-présidente de la communauté de communes du Pays de Landivisiau.

Marie-Claire Henaff, 64 ans, est l’édile de la commune finistérienne de Saint-Vougay depuis 20 ans. Responsable politique de premier plan dans son département, elle préside également la Commission unique de programmation des fonds européens et régionaux au Pays de Morlaix.
Au sein de la liste portée par Isabelle Le Callennec, l’élue finistérienne est candidate pour faire avancer le territoire et faire changer les priorités de la Région Bretagne. Pour elle “la région est très importante avec les différentes compétences: économie, transports, enseignement. Or je constate une fracture territoriale et un oubli des zones rurales”. Femme des territoires, elle a coeur de participer à ce projet pour l’avenir de notre région.

11. Gilbert Hascoet

69 ans, Quimper, conseiller municipal, retraité, cadre administratif de gestion dans l’Enseignement catholique.

Gilbert Hascoet vit à Quimper. Il a 69 ans et est conseiller municipal de Quimper. Il est cadre administratif à la retraite. “Ma famille naturelle, c’est la droite” déclare Gilbert. “Je suis un homme de terrain et un homme d’engagement. J’ai envie de donner. Je veux mettre mes compétences acquises, notamment dans le domaine de la gestion et des finances au service de la Bretagne.” conclut-il.

12. Suzanne Noll

30 ans, Saint-Renan, actuaire, adjointe au maire, secrétaire adjointe des médiévales de Saint-Renan.

Suzanne Noll, 30 ans, actuaire de profession, habite à Saint-Renan dans le Finistère. Engagée au niveau local, elle est adjointe au Maire, chargée des finances et Secrétaire adjointe des Médiévales de Saint Renan. Fière de notre culture, Suzanne Noll porte également un intérêt particulier pour la langue bretonne : « la langue bretonne est menacée à moyen terme. Il ne faut plus attendre pour agir, inciter les gens à apprendre la langue et développer les cours pour adultes. Le Pays de Galles a réussi à inverser la tendance grâce à une politique volontariste : c’est bien la preuve que c’est possible à condition de s’en donner les moyens ! En breton, hep brezhoneg, breizh ebet ». Au sein de notre liste, elle a la volonté de promouvoir les atouts économiques de nos entreprises et sauvegarder l’identité culturelle de notre belle région.

13. Christophe Monnier

58 ans, Brest, expert maritime et de justice, officier de réserve.

Christophe Monnier, 58 ans, est père et grand-père. Breveté navigateur puis officier du pont dans la Marine Nationale, il a navigué 23 années sur tous types de navires militaires et commandé la goélette Belle Poule. Aujourd’hui, il développe son expertise technico-opérationnel dans le secteur maritime, au sein de sa propre société. Homme d’engagement, il se met désormais au service de notre belle région au sein de notre liste « Hissons Haut la Bretagne ». C’est la suite logique de 30 années d’activités bénévoles, associatives et citoyennes au service de la jeunesse, de l’enseignement et du quartier de St Marc à Brest. Spécialiste des sujets de pollutions maritimes, recyclage des navires et de l’action de l’État en mer, il s’inscrit dans le « projet d’avenir pour la Bretagne » portée par Isabelle Le Callennec.

14. Josiane Kerloch

56 ans, Plounéour-Lanvern, maire, présidente de la communauté de communes du Haut Pays Bigouden.

Josiane Kerloch est née à Pont-L’Abbé il y a 56 ans. Elle exerce la profession de responsable administratif et financier dans un groupe de sociétés de la filière maritime. Elle est maire de Plonéour-Lanvern et Présidente de la Communauté de communes du Haut-Pays Bigouden. Elle aime sa Bretagne pour son cadre de vie extraordinaire, sa dynamique et son identité forte. Pour elle “Il est essentiel que la Région Bretagne soit à l’écoute des acteurs économiques et des collectivités territoriales pour répondre au plus juste aux besoins des territoires. Il faut que la Région soit force de proposition dans les innovations, que les acteurs économiques puissent s’y installer dans de bonnes conditions et qu’ils y trouvent les infrastructures nécessaires à leur développement.”

15. Vincent Perrot

28 ans, magistrat administratif, conseiller municipal de Brest.

Vincent Perrot, 28 ans, est magistrat administratif. Conseiller municipal de la ville de Brest, il est également enseignant en classes préparatoires aux concours de la fonction publique et tuteur d’étudiants issus de milieux populaires. Il souhaite valoriser les atouts de notre région sur le plan académique mais aussi économique et touristique. Au sein de notre liste, il a à cœur de proposer des solutions pour affirmer « la vocation maritime de la Bretagne, qui est un atout d’un point de vue environnemental (préservation et valorisation du littoral, énergies marines) économique (activités portuaires) et régalien (présence de la Marine nationale, développement de la cyberdéfense) ». Il s’engage au sein de notre liste portée par Isabelle Le Callennec pour “hisser haut la Bretagne” et mettre son expérience au service des engagements que nous partageons tous.

16. Anne Laot

adjointe au maire de Ploudalmezeau.

Anne Laot est née à Saint-Renan. Elle habite à Ploudalmézeau où, après géré une équipe d’une vingtaine d’aides à domicile à l’ADMR , elle a créé des chambres et une table d’hôtes. Elle est conseillère municipale depuis 1992 et adjointe depuis 2000. Après avoir été adjointe aux affaires sociales, elle est désormais en charge des affaires scolaires, de l’enfance et de la jeunesse. Elle est également conseillère communautaire à « Pays d’Iroise Communauté ». « Je suis candidate parce qu’il faut quelqu’un pour représenter notre bout du monde. Et puis, quand on a été à l’école d’Alphonse Arzel et de Marguerite Lamour, on ne peut qu’avoir le goût de l’engagement. »

17. Didier Goubil

63 ans, Poullaouen, maire, vice-président de Poher Communauté en charge de l’agriculture de l’environnement et des déchets, vice-président de l’association des maires du Finistère.

Didier Goubil a 63 ans. Il est agriculteur à Poullaouen. Il y est maire et vice-président de Poher Communauté en charge de l’agriculture de l’environnement et des déchets. Didier est vice-président de l’association des maires du Finistère. Il est membre associé à la Chambre d’agriculture du Finistère et de Bretagne ou il suit les dossiers  territoires, communication, et environnement. Il préside la commission faune sauvage. “Je m’engage aux côtés d’Isabelle Le Callennec parce qu’elle veut rétablir un véritable équilibre territorial en Bretagne. Je veux défendre le Kreiz Breizh, la Bretagne intérieure son agriculture et son développement.”

18. Elisa Tartenson

22 ans, Concarneau, étudiante en droit, conseillère municipale, présidente du Lion’s club de Concarneau.

Elisa Tartenson, 22 ans, est étudiante et conseillère municipale à la Mairie de Concarneau, siège dans la commission du service à la population. Présidente de l’association humanitaire “Lion’s Club Concarneau”, elle rejoint notre liste dans la continuité des ses engagements pour les Bretonnes et les Bretons. Avec Isabelle Le Callennec, elle souhaite “hisser haut la Bretagne” les 20 et 27 juin prochains, et ainsi, propose l’alternance politique dont notre région a besoin.

19. Jean-Pierre Marec

ancien adjoint au maire à Landerneau.

20. Cécile Tabarly

adjointe chargée de la communication à Fouesnant.

Cécile Tabarly est née à Lyon il y a 49 ans. Cela fait 20 ans qu’elle vit à Fouesnant où elle est chargée de projet. Elle est adjointe depuis 2014 et est désormais en charge de la communication, de l’office municipal du tourisme. « S’engager, c’est partager les valeurs de son équipe pour sa région et la hisser sur la plus haute marche. Mettre en avant ses différents domaines de compétences, qu’ils soient économiques, culturels, sociaux, environnementaux touristiques. S’engager, c’est savoir être à l’écoute et AGIR en conséquence »

21. François Kerscaven

agriculteur, conseiller municipal à Taulé.

François Kerscaven est né en 1969 à Landivisiau. Il est agriculteur à Taulé en volaille de chair. Il est secrétaire adjoint de la chambre d’agriculture du Finistère en charge du dossier de l’eau et siège naturellement à la commission locale de l’eau du bassin Léon-Trégor. Il est conseiller municipal délégué à l’agriculture, voirie et réseaux à Taulé. « Je m’engage pour promouvoir les territoires, l’activité économique et notamment l’agriculture et l’environnement. Il faut que l’économie avance grâce à l’évolution des systèmes de production. » déclare François Kerscaven. « A la Région, Il faut que nous fassions la promotion du manger local dans la diversité des circuits de commercialisation ».

22. Marylène Lagadec

47 ans, Plouider, adjointe au maire chargée des finances, conseillère communautaire à Communauté Lesneven Côte des Légendes.

Marylène Lagadec est née à Lesneven il y a 47 ans. Elle est responsable du marché artisan commerçant profession libérale dans un cabinet comptable. Elle est adjointe aux finances à Plouider et conseillère communautaire à la Communauté Lesneven Côte des Légendes. Elle s’est engagée dans l’action publique pour “ Le bien être de ses enfants, la bonne gestion des finances publiques et le respect de la nature en général.” A la Région, elle souhaite “Développer sa capacité  à produire de l’énergie, maintenir et développer l’emploi, veiller à conserver une qualité de l’eau (à boire et de baignade) “

23. Eric Le Guen

54 ans, Pont-L’Abbé, enseignant en gestion en lycée professionnel, 1er adjoint, conseiller communautaire du Pays bigouden Sud, président des Républicains dans le Finistère.

Eric Le Guen, 54 ans, est enseignant en gestion et management au Lycée Professionnel Maritime du Guilvinec. Premier adjoint du maire de la capitale du Pays Bigouden, Pont-l’Abbé depuis 2016, il est également Conseiller communautaire du Pays Bigouden Sud. Engagé au niveau associatif, il est Président départemental (Finistère Sud) d’une association nationale et président de la fédération des républicains dans le Finistère. Au sein de notre liste portée par Isabelle Le Callennec, Eric Le Guen est candidat pour représenter son territoire dans les instances régionales et pour donner aux Bretonnes et aux Bretons, les moyens de rester vivre et travailler en Bretagne. Son souhait pour la Bretagne de demain ? un enseignement et une formation de qualité pour les jeunes et les moins jeunes partout sur le territoire breton.

24. Caroline Mérian

50 ans, cadre de la fonction publique territoriale, Officier de marine de réserve.

Caroline Mérian est née il y a 50 ans à Laval. Elle est cadre dans la fonction publique territoriale dans le domaine du handicap. C’est pour elle une deuxième carrière après 20 ans comme officier dans la Marine nationale. Cela explique son attachement à Brest et à la presqu’île de Crozon. Rajah est le chien qu’elle éduque avant qu’il ne soit remis à une personne en situation de handicap dans la vie quotidienne. En Bretagne, elle aime la diversité des paysages, le dynamisme économique, la culture… Elle veut que les Bretons soient entendus de Paris : les jeunes, les agriculteurs, les pêcheurs… Elle veut défendre la ruralité et le maintien des services partout sur le territoire.

25. Maël Kersulec

19 ans, Brest, étudiant en première année de Licence AES (Administration Économie et Sociale) à l’Université de Bretagne Occidentale.

Maël Kersulec est né à Saint-Mandé il y a 19 ans. Il habite Brest où il est étudiant en Administration Economique et Sociale à Université de Bretagne Occidentale. « Je souhaite être candidat afin de défendre les jeunes aussi étudiants que travailleurs car ils ont souvent le sentiment d’être les grands oubliés des collectivités. De plus, je souhaite être candidat afin de porter la voix des étudiants et jeunes travailleurs en situation de handicap, car je sais à quel point un accompagnement peut s’avérer décisif dans la vie d’une personne en situation de handicap.  » déclare Maël. « Ma priorité pour la Bretagne est l’accompagnement des jeunes dans leur choix d’études supérieures ainsi que dans l’insertion professionnelle et la création d’entreprise. Il est important que la Bretagne possède un développement économique pérenne ! »